La peinture d’un ciel ressemble à celle d'un marbre.

 

D’influence baroque, vénitiens ou français, les ciels sont pluriels, multiples, et pourtant uniques: orageux, nuageux, brumeux, pluvieux, ténébreux, obscurs, « bas et lourd pesant comme un couvercle », bleuté, blanc, gris, anthracite, rosé, mauve, fauve, crépusculaire ou à l’heure bleue… chaque ciel est celui de votre humeur, de votre moment, de vos émotions.

 

Chaque nuage qui le traverse dessine une forme qui est celle de vos rêves ou de vos désirs, laissant libre cours à l’imagination.

 

Chaque rayon de soleil qui l’illumine dessine des traces vibrantes, vivantes et dégradées, souvenirs de votre enfance désormais gravés sur votre mur.

 

Peindre un ciel, c’est créer un intérieur à ciel ouvert, vivre chez soi, en soi et ailleurs; c’est une porte d’entrée à une rêverie éveillée; c’est vivre « une journée qui ne finit jamais, comme la saison des nuits bleues ».

1/3

© 2020 Lorraine THIRIA / All rights reserved 

  • Facebook Classic